Les solutions

A chaque anomalie du système optique de l'oeil, le laser apporte aujourd'hui une solution. Myopes, hypermétropes, astigmates et vous aussi presbytes, la réponse est ici !
 

L'amétropie est une anomalie du système optique entraînant un trouble de la réfraction comme :

  • La myopie : l'œil est trop long, la puissance de réfraction trop forte. Les images parviennent floues au cerveau, les rayons s'étant focalisés au-devant de la rétine. On voit mal de loin.
La correction femtovision : le laser façonne la cornée pour en aplanir la courbure et ainsi en réduire le pouvoir de réfraction, rétablissant ainsi la mise au point des images sur la rétine.
 
  • L'hypermétropie : l'œil est trop court, la puissance de réfraction trop faible. Les images sont floues, les rayons s'étant focalisés au-delà de la rétine. On voit mal de près.
La correction femtovision : le laser évapore les cellules périphériques de la cornée pour rendre le centre de la cornée convexe et augmenter son pouvoir de réfraction, permettant aux images de s'inscrire sur la rétine.
 
  • L'astigmatisme : la cornée est courbée de façon irrégulière, interrompant les rayons lumineux de sorte que l'image est déformée horizontalement ou verticalement. Souvent lié à une myopie ou une hypermétropie, l'astigmatisme se traduit par une fatigue visuelle récurrente.
La correction femtovision : le laser sculpte la cornée de manière à compenser les inégalités tissulaires propres à l'astigmatisme cornéen afin que la réfraction s'uniformise de nouveau.
 
  • Le cas particulier de la presbytie : La presbytie n'est pas une amétropie, c'est une diminution progressive du pouvoir d'accommodation de l'œil lié au vieillissement et non d'un défaut visuel lié à une anomalie. La vision de prêt est altérée car la mise au point des images se fait au-delà de la rétine en raison d'un manque de souplesse du cristallin croissant avec l'âge.
Femtovision fait le choix du traitement de la presbytie : Laser Blended Vision (LBV) de Zeiss. Cette technique se fonde sur des mesures optiques précises du patient, sur son âge et sur la détermination de son "œil dominant". Un algorithme spécifiquement élaboré permet d’ajuster et de corriger harmonieusement chaque œil.